Schliessen

Casafair Logo

Retard de la Suisse dans la lutte contre le bruit

Santé

Loi

ven, 06.04.2018

Dès le 31 mars 2018, les routes can­to­nales et com­mu­nales devaient être assai­nies au niveau du bruit. Cette obli­ga­tion est pour­tant sou­vent res­tée igno­rée. Une pluie de plaintes contre les pou­voirs publics s’annonce.

Loi pas res­pec­tée

La loi pré­voit que la popu­la­tion suisse doit être pro­té­gée du bruit. Les com­munes et les can­tons auraient dû prendre des mesures au niveau du bruit rou­tier, mais ils ne sont de loin pas à jour : « Il n’y a aucun can­ton et que très peu de com­munes qui ont rem­pli leur devoir », dit l’avocat et pré­sident de la Ligue suisse contre le bruit, Peter Ettler. Il déplore que « des cen­taines de kilo­mètres de routes en Suisse dépassent tou­jours les valeurs limite, bien que les pou­voirs publics aient dis­posé d’un délai de 30 ans pour se mettre en confor­mité et que le terme atteint en 2002 ait été pro­longé jusqu’à fin mars 2018. »

L’au­teur

Andreas Käsermann

Andreas Käser­mann
Res­pon­sable d’in­for­ma­tion et des médias d’Ha­bi­tat­Du­rable

Éxtrait de la Revue HabitatDurable 46

Êtes-vous concerné ?

Si votre bien immo­bi­lier se trouve au bord d’une route non assai­nie ou qui l’a été de manière insuf­fi­sante, vous pou­vez, à cer­taines condi­tions, par­ti­ci­per à l’action col­lec­tive. Pour être de la par­tie, les membres de la Ligue suisse contre le bruit doivent ver­ser CHF 850. – , les non-membres CHF 1000. – . Selon les esti­ma­tions, un mini­mum de 300 plai­gnants sera néces­saire pour que l’action puisse effec­ti­ve­ment être lan­cée.

Pour plus d’informations : www.laermliga.ch

Bildquelle

  • Retard de la Suisse dans la lutte contre le bruit

    Santé

    Loi

    : Monika Flückiger

Publicité