Schliessen

Casafair Logo

Le DETEC a sou­mis à consul­ta­tion la révi­sion de la loi sur l’énergie qui pré­voit notam­ment des sub­ven­tions dès 2023. HabitatDurable salue les grands prin­cipes, mais pense que le pro­jet doit encore être amé­lioré.

Dans sa réponse à la consul­ta­tion, HabitatDurable relève que la révi­sion de la loi est trop timo­rée, notam­ment en regard des objec­tifs fixés par l’accord de Paris, qui vise une dimi­nu­tion de 1,5 degré, et de la stra­té­gie Zéro émis­sion de CO2. HabitatDurable conseille donc de fixer un but de 35 – 45 TWh pour la pro­duc­tion de cou­rant vert (hors éner­gie hydrau­lique) à l’horizon de 2035. De plus, les besoins en éner­gie du pays doivent être pro­duits dans la mesure du pos­sible sur place.

HabitatDurable salue le pro­lon­ge­ment des sub­ven­tions au-delà de 2023. Mais la fixa­tion d’une date limite en 2035 est mal­ve­nue, Pan­tillonle pro­gramme devrait être illi­mité. Rem­pla­cer la rétri­bu­tion au prix coû­tant (RPC) par les inves­tis­se­ments est une bonne chose. « Il est impor­tant pour les pro­prié­taires immo­bi­liers que l’énergie pro­duite sur place puisse être uti­li­sée loca­le­ment, ce qui n’est pas le cas de la RCP : la plus-value éco­lo­gique est ven­due et n’est pas attri­buée à l’objet immo­bi­lier », estime HabitatDurable.



Bildquelle

  • Solar panel ins­tal­la­tion: Elenathewise/iStock

Publicité