Schliessen

Casafair Logo

LED : la nou­velle lumière

Éner­gie & envi­ron­ne­ment

Licht, Lumière

Thu, 09.10.2014

Pen­dant long­temps il se disait que les LED (light-emit­ting diodes ou diodes élec­tro­lu­mi­nes­centes) sont la lumière du futur. Ce futur est main­te­nant devenu réa­lité. Il est temps d’adopter les LED dans les habi­tats, si ce n’est pas déjà fait. Ils éco­no­misent du cou­rant et de l’argent et ils pro­curent un éclai­rage de qua­lité.

Peu gour­mandes en éner­gie

Dans un ménage moyen, envi­ron 17 % du cou­rant est uti­lisé pour l’éclairage, ce qui est encore trop. En com­pa­rai­son avec les ampoules à incan­des­cence on peut éco­no­mi­ser faci­le­ment 80 % d’énergie. Une ampoule éco­no­mique (fluo­res­cente) qui pro­duit la même quan­tité de lumière qu’une ampoule à incan­des­cence se contente de 20 % de l’énergie et une LED com­pa­rable même de 16 %.

L’au­teur

Tho­mas Mül­ler

Éxtrait de la Revue HabitatDurable 28

Un éclai­rage sup­plé­men­taire sur les LED

Les LED sont cer­tai­ne­ment les ampoules les plus per­for­mantes du point de vue de l’efficacité éner­gé­tique. Pour­tant, l’efficacité éner­gé­tique n’est pas le seul aspect dont il faut tenir compte. Il est aussi néces­saire de regar­der d’autres aspects : la pol­lu­tion engen­drée par la pro­duc­tion de l’ampoule, l’adéquation entre la lumière émise par l’ampoule et la sen­si­bi­lité de l’oeil humain et le recy­clage de l’ampoule en fin de vie. Sur ces 3 aspects, les LED consti­tuent un net pro­grès par rap­port aux ampoules fluo­res­centes, mais elles sont encore bien infé­rieures aux ampoules incan­des­centes. En plus, les LED sont encore coû­teuses. Le sec­teur des LED est en plein déve­lop­pe­ment tech­nique et il y a de très grandes dif­fé­rences entre les dif­fé­rents pro­duits. Pour ces rai­sons, je conseille :

  • Uti­li­ser des ampoules fluo­res­centes peu chères par­tout où la qua­lité de la lumière n’a aucune impor­tance, par exemple pour éclai­rer un cor­ri­dor.
  • Uti­li­ser des LED là où nous vou­lons un bon éclai­rage de qua­lité moyenne pen­dant une longue durée.
  • Gar­der des ampoules incan­des­centes à halo­gène pour les endroits où la qua­lité de la lumière est pri­mor­diale, par exemple coin lec­ture, table à man­ger, planche à repas­ser, éclai­rage d’un tableau, etc.
  • Faire atten­tion à ne jamais mettre des ampoules fluo­res­centes et des LED dans les déchets ména­gers, mais les mettre dans les bacs spé­ci­fiques dans les déchet­te­ries.

Arvind Shah Prof. hon. de l’Université de Neu­châ­tel et de l’EPFL

Publicité