Schliessen

Casafair Logo

Façades végé­ta­li­sées

Mai­son & jar­din

jeu, 19.06.2014

Un rideau de feuilles vertes ou cou­leurs d’automne, des fleurs par­fu­mées ou des fruits et baies à récol­ter ; les façades végé­ta­li­sées ont de l’allure, sont utiles et peuvent être réa­li­sées soi-même faci­le­ment.

Cli­ma­ti­sa­tion natu­relle

Les façades végé­ta­li­sées sont non seule­ment esthé­tiques mais rem­plissent aussi des fonc­tions utiles. Ainsi, une paroi de feuilles bien entre­te­nue peut ral­lon­ger la durée de vie d’une façade. Lorsqu’il pleut, les feuilles gardent le mur sec et, en cas de soleil, le pro­tègent des rayons UV. De plus, la végé­ta­tion joue le rôle d’une cli­ma­ti­sa­tion natu­relle. En été, la couche de feuilles modère l’effet de réchauf­fe­ment du soleil, alors qu’en hiver, lorsque la cha­leur du soleil est la bien­ve­nue, les feuilles sont tom­bées. Quant aux espèces per­sis­tantes (qui gardent leurs feuilles en hiver), la cha­leur est main­te­nue à l’intérieur grâce au cous­sin d’air qui se forme entre le mur et les feuilles. Autre avan­tage, la végé­ta­tion réduit l’humidité autour des fon­da­tions puisqu’elle retire de l’eau au sol.

L’au­teur

Res Met­tler

Éxtrait de la Revue HabitatDurable 26

Publicité