Schliessen

Casafair Logo

Consom­ma­tion propre du cou­rant

Éner­gie & envi­ron­ne­ment

Loi

jeu, 15.02.2018

La nou­velle loi sur l’énergie ouvre de nou­velles portes : dès le début de l’année, le pro­duc­teur d’énergie solaire peut vendre sa pro­duc­tion excé­den­taire au consom­ma­teur de son choix.

Regrou­pe­ment de consom­ma­teurs

La volonté que le peuple a expri­mée lors de la vota­tion sur la stra­té­gie éner­gé­tique 2050 est entrée en vigueur depuis quelques semaines. Le che­min jusqu’à l’arrêt défi­ni­tif de la der­nière cen­trale nucléaire est encore long, mais les pre­miers pas sont faits. Les dis­po­si­tions concer­nant les pro­prié­taires d’installations solaires sont par­ti­cu­liè­re­ment inté­res­santes. « La loi leur accorde la pos­si­bi­lité de se regrou­per dans la pers­pec­tive d’une consom­ma­tion propre com­mune » explique Daniel Büchel, vice-direc­teur de l’office fédé­ral de l’énergie (OFEN). Ainsi, la pos­si­bi­lité de créer de tels regrou­pe­ments ne dépend plus d’une auto­ri­sa­tion du four­nis­seur d’énergie. Jusqu’alors, ces der­niers pou­vaient l’interdire, ce qui avait comme consé­quence que le cou­rant pro­duit excé­den­taire devait être injecté dans le réseau et qu’ensuite – notam­ment pen­dant la nuit – les pro­duc­teurs pri­vés devaient ache­ter du cou­rant au four­nis­seur d’énergie. Ainsi, les grandes ins­tal­la­tions solaires n’étaient pas inté­res­santes du point de vue finan­cier. La nou­velle loi y remé­die : le cou­rant excé­den­taire ne doit plus être vendu au ges­tion­naire de réseau, mais peut être livré aux loca­taires ou voi­sins.

L’au­teur

Andreas Käsermann

Andreas Käser­mann
Res­pon­sable d’in­for­ma­tion et des médias d’Ha­bi­tat­Du­rable

Éxtrait de la Revue HabitatDurable 45

Publicité