Schliessen

Casafair Logo

Com­battre les plantes inva­sives

Mai­son & jar­din

Bio­di­ver­sität, Bio­di­ver­sité, Jar­din

Thu, 18.06.2015

Les plantes inva­sives sont à la base des espèces exo­tiques intro­duites volon­tai­re­ment ou non qui menacent les ani­maux et les plantes indi­gènes.

Le budd­leia – aussi appelé arbre à papillon, la soli­dage et le lau­rier­ce­rise se trouvent dans presque tous les jar­dins, mais il s’agit de plantes pro­blé­ma­tiques : elles sont inva­sives, c’est-à-dire qu’elles se répandent mas­si­ve­ment au point de mena­cer la faune et la fl ore indi­gène non seule­ment dans les jar­dins mais aussi en pleine nature. Cer­taines espèces inva­sives peuvent même pré­sen­ter un dan­ger pour l’homme, comme par exemple la berce du Cau­case ou l’ambroisie. D’autres, comme l’impatiente glan­du­leuse ou la renouée du Japon, entraînent un dan­ger d’érosion des rivages.

Chas­ser les séne­çons, vinai­griers et com­pa­gnie

Il est conseillé d’examiner son jar­din et de vérifi er si des plantes inva­sives s’y trouvent. Cas échant, il fau­dra enle­ver l’hôte indé­si­rable en res­pec­tant cer­taines règles (cf. les liens ci-contre). Ce n‘est pas tou­jours simple, la renouée du Japon, notam­ment, peut repar­tir uni­que­ment sur un petit bout de racine laissé dans la terre. Pour d’autres c’est plus aisé, la verge d’or des bois ne repousse plus si on la taille avant la fl orai­son.

Plantes inva­sives inter­dites

Selon l’ordonnance fédé­rale sur l’utilisation d’organismes dans l’environnement, beau­coup d’espèces inva­sives sont inter­dites (p. ex. le sumac, aussi appelé vinai­grier, et le séne­çon du Cap). Cela signi­fie qu’ils ne doivent plus être plan­tés. D’autres espèces pro­blé­ma­tiques peuvent tou­jours être ache­tées léga­le­ment dans les centres de jar­di­nage, comme le cor­nouiller soyeux ou le robi­nier faux-aca­cia. Nous conseillons natu­rel­le­ment à nos lec­teurs de renon­cer à ache­ter de tels végé­taux et de pri­vi­lé­gier les espèces indi­gènes.

L’au­trice

Corinne Roth

Corinne Roth

Éxtrait de la Revue HabitatDurable 32

Pour plus d’informations :

  • www.neophyten-schweiz.ch
  • www.infoflora.ch
  • www.bafu.admin.ch/fr

Publicité