Schliessen

Casafair Logo

Cam­brio­lages – com­ment se protéger

, ,

Thu, 02.09.2021

Les cam­brio­lages conti­nuent à dimi­nuer, mais ce n’est pas une rai­son pour prendre cette pro­blé­ma­tique à la légère. Voici quelques conseils pour limi­ter au maxi­mum ces visites non désirées.

Les cam­brio­lages ont reculé de plus de la moi­tié ces dix der­nières années ; en 2020, la Suisse en dénom­brait 90 par jour en moyenne. Ce chiffre a sûre­ment encore baissé en rai­son du Covid, du tra­vail à domi­cile et des fron­tières tem­po­rai­re­ment fer­mées. Mal­gré tout, le risque de subir une effrac­tion reste d’actualité.

Évi­ter les failles

Les voleurs ne s’activent pas uni­que­ment au cré­pus­cule, mais aussi en pleine jour­née. Ils sont rare­ment mas­qués et passent inaper­çus. Ils n’utilisent sou­vent que peu d’outils qu’ils cachent sous leurs habits. En géné­ral, ils pénètrent dans la mai­son par les portes, les fenêtres en imposte, les fenêtres du rez-de-chaus­sée et les bal­cons. Moins il y a d’obstacles à fran­chir, plus le risque d’effraction est grand. Ce risque peut être dimi­nué avec des fenêtres qui se ferment à clé, du verre de sécu­rité et des fenêtres et portes de bal­con munies d’un sys­tème de ver­rouillage à tige. Il convient aussi d’enlever les clés des portes fer­mées et des fenêtres munies d’un tel sys­tème. Les clés doivent être ran­gées en lieu sûr, évi­dem­ment pas sous le paillas­son ou le pot de fleurs à côté de l’entrée.

Il ne faut pas non plus céder à la panique : inutile de munir sa porte d’entrée d’une mul­ti­tude de ser­rures et de chaînes. Une solide ser­rure avec un cylindre rond et une pro­tec­tion anti­per­fo­ra­tion est déjà très effi­cace. Il est éga­le­ment conseillé d’installer autour de la mai­son des détec­teurs de mou­ve­ment qui activent des éclairages.

Faire croire que les habi­tants de la mai­son sont présents 

Une mai­son sombre ou dont la boîte aux lettres déborde donne à pen­ser que ses occu­pants sont absents et peut atti­rer des cam­brio­leurs. Pour évi­ter cela, on peut ins­tal­ler des minu­te­ries pour éclai­rer les dif­fé­rentes pièces ou enclen­cher la radio ou la télé­vi­sion. Ne fer­mez pas les volets et les stores quand vous par­tez en vacances et infor­mez vos voi­sins en cas d’absence pro­lon­gée. Annon­cer son absence sur le répon­deur télé­pho­nique ou les réseaux sociaux n’est pas non plus une bonne idée. Fina­le­ment, si mal­gré toutes ces pré­cau­tions, vous sur­pre­nez un cam­brio­leur chez vous, n’essayez jamais de le rete­nir, mais appe­lez les urgences au 117.

Dépliant: On peut se pro­té­ger contre les cambrioleurs

HabitatDurable s’engage pour la pro­tec­tion contre le cam­brio­lage au sein de l’association Sécu­rité et habi­tat Suisse. Le dépliant montre l’interaction entre les mesures com­por­te­men­tales, struc­tu­relles-tech­niques et élec­tro­niques, adap­tées aux besoins de sécu­rité indi­vi­duels. Dis­po­nible en télé­char­ge­ment gra­tuit sur le site de Casafair.

Publicité