Schliessen

Casafair Logo

Acces­sion à la pro­priété, ce qu’il faut savoir

,

, , , ,

Thu, 16.06.2022

La per­sonne qui sou­haite acquérir un bien immo­bi­lier grevé d’une hypothèque doit dis­po­ser en prin­cipe de 20 % de capi­tal propre. Dans le cadre de l’accession facilitée à la propriété, il est pos­sible d’utiliser ou de mettre en nan­tis­se­ment des avoirs de la caisse de pen­sion ou du 3e pilier.

Selon une étude de la Raif­fei­sen, envi­ron trois quarts de la popu­la­tion suisse ne peut plus finan­cer un achat immo­bi­lier sans aide extérieure. Les rai­sons en sont les prix de l’immobilier qui flambent et les reve­nus ou for­tunes insuf­fi­sants pour conclure une hypothèque. Les créanciers hypothécaires exigent en prin­cipe un finan­ce­ment d’au moins 20 % du prêt par des fonds propres. La moi­tié au moins de ce mon­tant doit pro­ve­nir de fonds propres autres que l’avoir épargné auprès d’une caisse de pen­sion : avoirs en liquide, épargne, titres, avances d’hoirie ou épargne pro­ve­nant du pilier 3 a. Les avoirs liés à un mon­tant de libre pas­sage, à la caisse de pen­sion ou à un pilier 3a peuvent être utilisés pour un loge­ment consti­tuant le loge­ment principal.

Extrait de la Revue HabitatDurable 67

L’au­teur :

Bern­hard Bisher-Suits,
Conseiller pour HabitatDurable

Publicité