Historique | HabitatDurable

Schliessen

HabitatDurable
Bollwerk 35
Case postale 2464
3001 Berne
031 311 50 55
hc.el1560671029barud1560671029tatib1560671029ah@tc1560671029atnoc1560671029

© 2019 HabitatDurable Suisse

Mentions légales et conditions d'utilisation

Casafair Logo

Historique

HabitatDurable fête ses 30 ans

HabitatDurable a vu le jour il y a tout juste 30 ans. Depuis, l’association n’a ces­sé de croître. Elle aborde 2018 avec d’ambitieux pro­jets. Bref retour en arrière et pers­pec­tives d’avenir.

Des débuts modestes et de grandes ambi­tions

Le 19 mars 1988 était un jour gris d’avant-printemps. Dans la loca­li­té ber­noise de Fries­wil, un peu per­du dans la grande salle du res­tau­rant du vil­lage, un petit groupe s’était ras­sem­blé pour fon­der « l’Association des pro­prié­taires conscients des enjeux sociaux et envi­ron­ne­men­taux ». « Nous atten­dions 60 per­sonnes, seule une dou­zaine est venue » se sou­vient en riant Rose-Marie Fan­khau­ser, l’une des fon­da­trices. « Nous étions juste assez pour pour­voir les postes indis­pen­sables au fonc­tion­ne­ment de l’association » confes­sait un autre par­ti­ci­pant à cette jour­née mémo­rable, l’architecte Hans Röd­lach de Brugg. C’est du reste lui qui eut l’idée de nom­mer la jeune asso­cia­tion, alors exclu­si­ve­ment alé­ma­nique, « Hausverein Schweiz ». Les deux sec­tions romandes ne ver­ront le jour qu’en 2009 et fête­ront donc l’année pro­chaine 10 ans.

Contre la spé­cu­la­tion fon­cière et immo­bi­lière

Tout a com­men­cé avec l’initiative « Ville-cam­­pagne contre la spé­cu­la­tion fon­cière », lan­cée pour jugu­ler la spé­cu­la­tion effré­née qui sévis­sait dans ce domaine. « À l’époque, elle était par­ti­cu­liè­re­ment viru­lente » rap­pelle Luzius Thei­ler, « il fal­lait abso­lu­ment faire quelque chose ». Durant la cam­pagne pré­cé­dant la vota­tion, à l’automne 1988, l’initiative « Ville-cam­­pagne » fut vio­lem­ment cri­ti­quée, ses adver­saires dénon­çant son carac­tère « anti-suisse » et l’accusant de semer la « divi­sion ». Le fer de lance de cette offen­sive était l’Association suisse des pro­prié­taires fon­ciers, le porte-parole du sec­teur immo­bi­lier. « Nous étions les empê­cheurs de spé­cu­ler en rond, et cela les aga­çait pro­di­gieu­se­ment », se remé­more Luzius Thei­ler. L’initiative recueille 30,8 % des suf­frages. Il était déjà clair, lors de la col­lecte des signa­tures, qu’elle par­lait aus­si bien aux loca­taires qu’aux pro­prié­taires. C’est par­mi ces der­niers que furent recru­tés les fon­da­teurs d’HabitatDurable. « L’idée cen­trale était de sous­traire les tran­sac­tions immo­bi­lières à la spé­cu­la­tion et d’encourager l’attribution de droits de super­fi­cie », dit Thei­ler.

L’association avait éga­le­ment à coeur des rela­tions équi­tables entre pro­prié­taires et loca­taires, une pré­oc­cu­pa­tion qui est tou­jours la sienne. À 77 ans, le vété­ran Luzius Thei­ler n’a rien per­du de son mor­dant. Il demeure fidèle à la cause en tant que conseiller com­mu­nal de la Ville de Berne et membre de l’opposition dans les rangs des Verts alter­na­tifs.

Objec­tif 20’000 membres

Trente ans après ses débuts, HabitatDurable ras­semble aujourd’hui 13’000 membres répar­tis en huit sec­tions. Grâce aux efforts de son direc­teur Jürg Witt­wer, qui a beau­coup tra­vaillé à la moder­ni­sa­tion de l’association, celle-ci compte main­te­nant deux sec­tions en Suisse romande, et compte bien conti­nuer à s’y déve­lop­per. C’est ce qu’a déci­dé l’Assemblée des délé­­gué-e-s en novembre 2017. Le site inter­net va être refon­du pour être com­pa­tible avec les smart­phones et les tablettes. Selon le direc­teur, l’association est en excel­lente san­té et peut se per­mettre de viser haut : « D’ici à trois ans, nous vou­lons avoir fran­chi la barre des 20’000 membres ». Une stra­té­gie de crois­sance qui doit per­mettre de gagner en noto­rié­té dans les médias et sur les réseaux sociaux. La ques­tion d’un chan­ge­ment de nom se pose actuel­le­ment. Les ser­vices vont éga­le­ment être étof­fés. « La qua­li­té du conseil est abso­lu­ment essen­tielle ». Près de trois quarts des demandes des membres concernent la pro­prié­té par étage et la loca­tion.

L’importance d’HabitatDurable dans le pay­sage poli­tique

La pré­si­dente d’HabitatDurable, Clau­dia Friedl, qui a pris ses fonc­tions il y a bien­tôt une année, défi­nit la mis­sion d’HabitatDurable comme suit : « Depuis tant d’années, le pro­blème de la spé­cu­la­tion n’est tou­jours pas réso­lu, pas plus que celui du mitage du ter­ri­toire. Nous vou­lons conti­nuer à nous enga­ger. » Les loyers dic­tés par le mar­ché et les baux équi­tables conti­nuent à être au centre de son action, selon un même impé­ra­tif : répondre aux besoins des pro­prié­taires ain­si qu’à ceux des loca­taires. « Un thème impor­tant est éga­le­ment la réno­va­tion des bâti­ments dans une pers­pec­tive cli­ma­tique », sou­ligne Clau­dia Friedl. « Nous allons faire encore plus pour encou­ra­ger et sou­te­nir nos membres. » Quant à l’objectif prin­ci­pal, il demeure inchan­gé : « Nous vou­lons qu’HabitatDurable se fasse davan­tage entendre dans le domaine du bail, car il manque actuel­le­ment une voix pour défendre une vision éco­lo­gique et éthique du côté des pro­prié­taires. ».

L’auteur

Stefan Hartmann

Ste­fan Hart­mann

Éxtrait de la Revue HabitatDurable 45

Publicité