Schliessen

Casafair Logo

Le comité cen­tral de l’association de pro­prié­taires HabitatDurable s’est pen­ché sur le pro­jet de taxa­tion de la valeur loca­tive actuel­le­ment sou­mis à consul­ta­tion et y a répondu. Parmi les cinq pro­po­si­tions débat­tues, il pri­vi­lé­gie net­te­ment le pas­sage à un nou­veau sys­tème abo­lis­sant l’impôt sur la valeur loca­tive, mais aussi les déduc­tions fis­cales com­pen­sa­toires.

HabitatDurable, l’association de pro­prié­taires éco­lo­gique et éthique, confirme la posi­tion qu’elle défen­dait jusqu’ici. Par la voix de sa pré­si­dente, Clau­dia Friedl (conseillère natio­nale PS/SG), elle sou­ligne les avan­tages évi­dents d’un chan­ge­ment de sys­tème par rap­port à l’approche actuelle : « L’abolition simul­ta­née de l’impôt sur la valeur loca­tive et des pos­si­bi­li­tés de déduc­tion rend le sys­tème fis­cal plus équi­table, car tous les pro­prié­taires de loge­ment béné­fi­cient du même trai­te­ment ». Du reste, avec le chan­ge­ment de sys­tème, pro­prié­taires et loca­taires sont sou­mis aux mêmes règles et il n’y a plus de dif­fé­rences entre les can­tons et les com­munes. Un allè­ge­ment de la pres­sion fis­cale serait par­ti­cu­liè­re­ment bien­venu pour les retrai­tés : « Les pro­prié­taires qui ne dis­posent que d’un faible revenu doivent s’acquitter d’un impôt dis­pro­por­tionné cal­culé sur la base d’un revenu fic­tif. »

Les inves­tis­se­ments dans l’efficacité éner­gé­tique et l’énergie solaire doivent conti­nuer à être encou­ra­gés dans la même mesure que pré­cé­dem­ment, et si pos­sible davan­tage, estime Tho­mas Har­deg­ger, vice-pré­sident d’HabitatDurable : « Mais cela ne doit pas se faire par le biais des déduc­tions fis­cales, qui béné­fi­cient sur­tout aux hauts reve­nus et sont finan­cées par des aug­men­ta­tions de loyers. »

Si le chan­ge­ment de sys­tème devait échouer à convaincre une majo­rité, HabitatDurable s’engage pour la pré­ser­va­tion du statu quo », explique Clau­dia Friedl. Cer­taines pro­po­si­tions de modi­fi­ca­tion abou­ti­raient à une poli­tique où les pro­prié­taires les plus favo­ri­sés rece­vraient « le beurre et l’argent du beurre » : « l’impôt sur la valeur loca­tive ne doit pas être rem­placé par un sys­tème fis­cal à la carte, au pro­fit des pro­prié­taires immo­bi­liers for­tu­nés, où les taxes dis­pa­raissent mais pas les pos­si­bi­li­tés de déduc­tion. Cela met­trait à mal le par­te­na­riat social entre les loca­taires et les pro­prié­taires. »



Bildquelle

  • Human Hand Pla­cing A Coin On Increa­sing Coin Stacks: AndreyPopov/iStock

Publicité