Schliessen

Casafair Logo

Les mesures visant à amor­tir les effets de la crise sani­taire sur les loyers com­mer­ciaux ont été sou­mises à consul­ta­tion par le Conseil fédé­ral. HabitatDurable a fait connaître sa posi­tion.

HabitatDurable sou­tient les mesures pré­voyant une remise par­tielle des loyers com­mer­ciaux pour les périodes durant les­quelles les com­merces ont dû fer­mer leurs portes en rai­son du Covid-19. Pour HabitatDurable, la réduc­tion des loyers de 60 % pen­dant deux mois est un mini­mum, pour autant qu’aucun autre accord n’ait été trouvé entre le bailleur et le loca­taire et qu’il n’existe pas d’autre sou­tien à fonds perdu.

Mais HabitatDurable relève aussi que les bailleurs qui appliquent un loyer cal­culé en fonc­tion des coûts peuvent ainsi se retrou­ver dans une situa­tion finan­cière très dif­fi­cile. Le fonds de 20 mil­lions prévu pour ces cas de rigueur est aux yeux d’HabitatDurable insuf­fi­sant ; les can­tons devraient aussi être mis à contri­bu­tion. Il s’agit aussi de s’assurer que les bailleurs qui ont agi vite et de manière géné­reuse envers leurs loca­taires ne sont pas péna­li­sés par rap­port à ceux qui n’ont rien entre­pris.

Bien des mois se sont écou­lés depuis le semi-confi­ne­ment. Beau­coup d’entreprises tou­chées par la crise ont accepté de manière pré­ci­pi­tée une réduc­tion de loyer insuf­fi­sante, qui ne leur per­met pas de tour­ner finan­ciè­re­ment et qui les désa­van­tage par rap­port aux entre­prises qui béné­fi­cient de la réduc­tion maxi­male. Il faut remé­dier à ces situa­tions et les dis­tor­sions doivent être cor­ri­gées.

HabitatDurable conti­nue à prô­ner des rela­tions équi­tables entre bailleurs et loca­taires et conseille d’appliquer des réduc­tions de loyer supé­rieures aux minima légaux dans les cas où c’est pos­sible.



Bildquelle

  • iStock-1220109999-Let pic­tures tell the Story-iStock: Let pictures tell the Story/iStock

Publicité