Schliessen

Casafair Logo

Le peuple a voté et rend un très mau­vais ser­vice aux pro­prié­taires immobiliers

HabitatDurable regrette que le peuple ait refusé (de jus­tesse) la loi sur le CO2. Les pro­prié­taires immo­bi­liers res­sentent déjà aujourd’hui dans leur porte-mon­naie les effets de la crise cli­ma­tique. Ces der­niers vont encore s’accentuer parce que les aides pré­vues ne seront pas intro­duites et que même la pour­suite du pro­gramme bâti­ment est incer­taine. Ce ver­dict est un frein aux assai­nis­se­ments éner­gé­tiques des bâtiments.

Le refus de la loi sur le CO2 retarde de plu­sieurs années les efforts de pro­tec­tion du cli­mat ; du temps pré­cieux est perdu. Il ne suf­fit pas que seule une petite par­tie des pro­prié­taires immo­bi­liers entre­prenne des assai­nis­se­ments éner­gé­tiques et opte pour des sys­tèmes de chauf­fages durables. La pré­si­dente, Clau­dia Friedl, sou­ligne : « Il s’agit main­te­nant de mon­trer com­ment on peut accé­lé­rer la réduc­tion des émis­sions de CO2 dans le sec­teur immo­bi­lier. Notre but est la neu­tra­lité car­bone. À cette fin, il faut abso­lu­ment aug­men­ter le taux des assai­nis­se­ments éco­lo­giques et rem­pla­cer les chauf­fages à éner­gie fos­sile par des alter­na­tives durables. »

HabitatDurable invite les auto­ri­tés poli­tiques à mon­trer quelle sera la suite du pro­gramme bâti­ment et com­ment il pourra être financé. De notre côté, nous conti­nue­rons à nous enga­ger dans le domaine du conseil par des spé­cia­listes du bâti­ment et au niveau poli­tique pour trou­ver des solu­tions adaptées.



Publicité