Schliessen

HabitatDurable
Bollwerk 35
Case postale 2464
3001 Berne
031 311 50 55
contact@habitatdurable.ch

© 2023 HabitatDurable Suisse

Mentions légales et conditions d'utilisation

Casafair Logo

Expérience pratique d’une autoconstruction

Construire son logement soi-même, c’était le rêve des fondateurs de la coopérative d’habitants MOUL2. Ils ont transformé et agrandi un ancien moulin et la maison attenante pour créer huit logements et cinq ateliers artisanaux. Retour sur une expérience pratique qui dure depuis onze ans.

En 2009, sept personnes ont eu le rêve un peu fou de construire leur propre coopérative d’habitants. Leur choix s’est porté sur d’anciennes bâtisses : un moulin et la maison de meunier attenante à Bioley-Magnoux dans le Nord Vaudois. Les bâtiments sont situés sur une parcelle de 0,8 ha qui borde la rivière Augine. Le projet était très ambitieux et bien des partenaires ( coopérateurs, instituts financiers, maîtres d’œuvre…) ont jeté l’éponge en cours de route. Mais malgré les difficultés rencontrées, un noyau dur de coopérateurs a tenu bon et à la fin de l’année passée, 95 % du projet était réalisé.

Autoconstruction mais avec de l’aide

Les coopérateurs de la MOUL2 se sont tous engagés à travailler 8 heures par semaine sur le chantier. Mais autoconstruction ne veut pas dire que les autoconstructeurs font tout eux-mêmes sans aide. La coopérative MOUL2 a pu compter sur le soutien d’un architecte qui a dessiné les plans et qui est aussi maître d’œuvre (sanitaire et électricien). Le chauffage au bois a également été installé par un spécialiste. De même, les coopérateurs ont pu compter sur le soutien et les bons conseils d’autres maîtres d’œuvre qui les ont guidés dans les questions techniques de construction, notamment en ce qui concerne le démontage et remontage de mezzanines en bois.

Une coopérative écologique

Une coopérative d’habitants, de l’autoconstruction, une construction écologique: MOUL2 cumule les qualités. Pour l’eau chaude sanitaire et un appoint chauffage, des panneaux solaires thermiques chauffent l’eau dans un accumulateur de 10 000 litres. Par beau temps, même en hiver, il n’est pas nécessaire d’enclencher le chauffage à bois. Des panneaux solaires photovoltaïques fournissent de l’électricité durable.

Avantages et inconvénients de l’autoconstruction

Quand on demande à Patrick Kohler, cheville ouvrière des coopérateurs, quels sont les avantages de l’autoconstruction, ce dernier est intarissable. Pour lui, l’autoconstruction est avant tout l’application concrète du concept de développement durable (aspects écologiques, sociaux, économiques) mais elle permet aussi d’apprendre des techniques et ensuite de réparer en cas de besoin. L’autoconstruction, c’est également expérimenter, être créatif. Elle tisse des liens et apprend l’humilité. Pour ce qui est des inconvénients, Patrick Kohler estime qu’« au vu de la faible, voire très faible productivité, comparativement à celle des artisans, on peut considérer l’autoconstruction comme une aberration économique. Il est plus rationnel ( en termes strictement économiques ) d’engager du personnel qualifié et d’utiliser ses heures pour générer un revenu, même faible. » Il faut avoir beaucoup de temps à disposition, voire travailler à temps partiel ; et il faut une bonne dose de patience et d’endurance, mais le résultat en vaut la peine.

L’autrice

Veronika Pantillon
Rédactrice Revue « HabitatDurable »

Éxtrait de la Revue HabitatDurable 59



Publicité