Schliessen

Casafair Logo

Télé­tra­vail : Quel remède contre le bruit ?

Tra­vailler depuis chez soi ne devrait pas obli­ger à sacri­fier la concen­tra­tion et la pro­duc­ti­vité que l’on attend de nous. Mais entre les enfants qui jouent au petit train autour du bureau, l’aspirateur qui vrom­bit dans le cou­loir, le voi­sin qui pra­tique son saxo­phone, il est par­fois dif­fi­cile de ne pas perdre les nerfs …

Le pas­sage de l’aspirateur et l’emploi du temps des enfants peuvent être négo­ciés à la table du petit déjeu­ner. Mais que faire contre les bruits exas­pé­rants qui pro­viennent du loge­ment d’à côté ? Lorsque ses habi­tants res­tent sourds à toute ten­ta­tive de conci­lia­tion, il n’y a qu’une solu­tion : amé­lio­rer l’isolation pho­nique du mur de séparation.

L’acoustique de la pièce et la pro­pa­ga­tion des sons qui par­viennent de l’extérieur sont deux choses dif­fé­rentes. Une acous­tique agréable s’obtient en atté­nuant les sons pro­duits à l’intérieur de la pièce, par exemple avec des tapis et des rideaux épais. Pour faire bar­rage au bruit qui tra­verse un mur ou un pla­fond, il faut sur­tout miser sur la masse. Plus le maté­riau est dense, mieux il absorbe mieux les sons.
Poser une couche sup­plé­men­taire sur votre paroi est une opé­ra­tion lourde et coû­teuse : il vous fau­dra appo­ser une ossa­ture revê­tue depan­neaux de construc­tion de plâtre ou d’argile de 8 à 10 cm d’épaisseur. Le prix avoi­sine les 250 francs par mètre carré, selon la taille et l’accessibilité du mur ou du plafond.

Il est plus facile d’intervenir en pre­mier lieu là où les parois sont per­méables au bruit, c’est-à-dire à leurs join­tures avec le sol, les murs, le pla­fond et les baies vitrées. Il s’y forme tou­jours de petites fis­sures. Bour­rez les fentes et les inter­stices de maté­riau iso­lant à l’aide d’un tour­ne­vis ou un cou­teau. Pour un résul­tat plus esthé­tique, refer­mez-les avec du sili­cone. Le coût est modique et l’efficacité sur­pre­nante. Dans l’intervalle : Res­tez calme et si le bruit s’avère insup­por­table sachez, que le casque uti­lisé pour les visio­con­fé­rences peut aussi faire office de pro­tec­tion auditive.

L’au­teur

Hannes Heuberger

Hannes J. Heu­ber­ger
Conseiller HabitatDurable Pla­teau Suisse, Bau­Be­ra­tun­gen hjh, Wahlendorf

Serie Homeof­fice

Lorsque le bureau s’installe à la mai­son, cela requiert sou­vent quelques amé­na­ge­ments de la part des sala­riés, mais aussi du voi­si­nage et par­fois des bailleurs. HabitatDurable passe en revue plu­sieurs aspects cru­ciaux du télé­tra­vail et donne des conseils pra­tiques pour amé­lio­rer le quo­ti­dien pro­fes­sion­nel en mode confinement.

Mieux se concen­trer grâce au feng shui

Déduc­tions fis­cales et télétravail

Télé­tra­vail : quel remède contre le bruit ?

Déduc­tions fis­cales et télétravail

Durant la crise sani­taire, beau­coup de gens ont fait du télé­tra­vail au lieu de se rendre à leur bureau. Ces jours-ci, bon nombre d’entre nous doivent s’atteler à leur décla­ra­tion d’impôts 2020. La ques­tion se pose de savoir si le télé­tra­vail a un effet sur la manière de la rem­plir, notam­ment en ce qui concerne les déduc­tions en lien avec le tra­vail. Est-il pos­sible de déduire l’abonnement géné­ral alors que je n’ai pas fait tous les jours les tra­jets ? Puis-je déduire des frais pour une pièce uti­li­sée comme bureau à domicile ?

Pour le dire d’emblée, la crise sani­taire n’aura que peu d’effets sur la manière de rem­plir sa décla­ra­tion d’impôts. Les frais d’un abon­ne­ment annuel pour se rendre à son tra­vail peuvent être inté­gra­le­ment déduits, même si l’abonnement n’a été que par­tiel­le­ment uti­lisé. Il est aussi pos­sible de déduire les frais d’un véhi­cule privé s’il a été uti­lisé entre mars et décembre pour se rendre à son tra­vail dans le but d’éviter les trans­ports publics. Les déduc­tions res­tent cepen­dant pla­fon­nées à 3000 francs pour la Confé­dé­ra­tion et à 6’700 francs pour les can­tons et les communes.

Les condi­tions pour déduire les frais sup­plé­men­taires concer­nant les repas pris à l’extérieur et autres frais d’acquisition du revenu res­tent en prin­cipe inchan­gées. Si l’employeur indem­nise l’employé·e pour ses frais de télé­tra­vail, ce mon­tant n’est pas impo­sable (jusqu’à 600 francs). Si une pièce de l’appartement n’a pas pu être uti­li­sée comme prévu parce qu’elle a été trans­for­mée en bureau, ces frais peuvent éga­le­ment être déduits. On se basera sur la valeur loca­tive de la pièce, cal­cu­lée au pro­rata de tout le logement.

Der Autor

Rolf Fuh­rer
Conseiller HabitatDurable Pla­teau Suisse, Expert fis­cal diplomé, Assento KMU Treu­hand AG

Serie Homeof­fice

Lorsque le bureau s’installe à la mai­son, cela requiert sou­vent quelques amé­na­ge­ments de la part des sala­riés, mais aussi du voi­si­nage et par­fois des bailleurs. HabitatDurable passe en revue plu­sieurs aspects cru­ciaux du télé­tra­vail et donne des conseils pra­tiques pour amé­lio­rer le quo­ti­dien pro­fes­sion­nel en mode confinement.

Mieux se concen­trer grâce au feng shui

Déduc­tions fis­cales et télétravail

Télé­tra­vail : quel remède contre le bruit ?

Télé­tra­vail : mieux se concen­trer grâce au feng shui

Tra­vailler depuis chez soi exige une cer­taine dose de pla­ni­fi­ca­tion. Il est recom­mandé de bien sépa­rer la zone dévo­lue à l’activité pro­fes­sion­nelle et le reste du loge­ment. Certes, tout le monde ne dis­pose pas d’une pièce à part, mais il est pos­sible de déli­mi­ter un coin « bureau » même dans un très petit espace.

Un envi­ron­ne­ment ordonné est l’un des prin­cipes car­di­naux du feng shui. Plus facile à dire qu’à faire lorsqu’on est en plein tra­vail ! Pre­nez régu­liè­re­ment des pauses durant les­quelles vous remet­trez en place tout ce dont vous n’avez pas besoin dans l’instant. À la fin de la jour­née, faites table nette afin de libé­rer votre esprit et de repar­tir sur un bon pied le len­de­main. La vue d’un bureau encom­bré peut géné­rer des ten­sions, alors qu’une sur­face déga­gée confère un sen­ti­ment de légè­reté et aide à prendre de la dis­tance. Éloi­gnez les objets per­son­nels de votre plan de tra­vail, ils brouillent les fron­tières entre le privé et le professionnel.

Dans l’idéal, la posi­tion de votre bureau devrait vous per­mettre de voir à la fois la porte de la pièce et une fenêtre. Si ce n’est pas pos­sible, veillez à vous pla­cer dos au mur. Une chaise pour­vue d’un haut dos­sier aura peu ou prou le même effet. Si vous connais­sez la direc­tion qui vous est pro­pice, orien­tez votre regard dans ce sens. Dans tous les cas, il faut évi­ter que le champ de vision soit cen­tré sur le loge­ment, car le men­tal risque alors d’être cap­turé par des pré­oc­cu­pa­tions familiales.

L’au­teur

Karin Weissenberger

Karin Weis­sen­ber­ger
Co-pré­si­dente HabitatDurable Zurich, Conseillère HabitatDurable Suisse, Karin Weis­sen­ber­ger Immobilien

Serie Homeof­fice

Lorsque le bureau s’installe à la mai­son, cela requiert sou­vent quelques amé­na­ge­ments de la part des sala­riés, mais aussi du voi­si­nage et par­fois des bailleurs. HabitatDurable passe en revue plu­sieurs aspects cru­ciaux du télé­tra­vail et donne des conseils pra­tiques pour amé­lio­rer le quo­ti­dien pro­fes­sion­nel en mode confinement.

Mieux se concen­trer grâce au feng shui

Déduc­tions fis­cales et télétravail

Télé­tra­vail : quel remède contre le bruit ?

Bildquelle

  • Living Room At Home: https://habitatdurable.ch/wordpress/wp-content/uploads/iStock-1223123317_AnnaStills_iStock-scaled.jpg
  • Karin Weis­sen­ber­ger: Reto Schlatter

Publicité